Cessions & reprises réussies – Les témoignages 

Reprendre un commerce en milieu rural : voilà un projet ambitieux qui sous-entend parfois changer de vie. Découvrez les projets de reprise d'entreprise réussis de ces personnes qui ont franchi le cap.

Ils ont été accompagnés par Relance-Occtav pour reprendre une entreprise ou une exploitation agricole. Retrouvez ici leurs témoignages.

Gard O'Brac - Delphine SANCHEZ

Gard O'Brac - Delphine SANCHEZ

Bar-Restaurant
20/02/2024

Grandvals | 07 86 54 43 23
  • Gérants : Delphine SANCHEZ
  • Activité : Bar-Restaurant
  • Date de reprise : 04 - 2022
  • Département d'origine : Gard

Vous êtes adepte de cuisine maison et à fortiori de burger à déguster dans un cadre chaleureux, convivial et animé ?

Venez à Grandvals, au cœur de l’Aubrac, découvrir le Gard O’Brac repris par Delphine SANCHEZ il y a deux ans. Gardoise d’origine, elle tombe sous le charme de la Lozère lors de ses venues régulières pour des vacances.

Après avoir exercé plusieurs années dans le domaine de la restauration, en salle comme en cuisine, elle monte un food-truck avec sa sœur dans le Gard avant de se lancer en solo en Lozère. Son projet ? Poursuivre la restauration mais en zone rurale, avec un rythme de travail différent : « Ici je travaille avec une clientèle d’habitués, tout le monde se connait, c’est plaisant ! ».

Delphine découvre l’appel à candidature communal pour la reprise du bar-restaurant de Grandvals, seul commerce du village, en faisant des recherches sur le site RELANCE Occtav. Une conseillère RELANCE lui présente l’offre, son contexte territorial et organise une rencontre avec la municipalité. Delphine a un vrai coup de cœur pour le restaurant.

Un accompagnement à la reprise est alors enclenché avec un conseiller de la CCI. Le projet est soutenu par Initiative Lozère par l’intermédiaire d’un prêt d’honneur. Elle s’appuie également sur les compétences d’un comptable pour le montage du prévisionnel et le suivi de l’activité future au quotidien.

De son côté, la municipalité facilite l’installation de Delphine en l’aidant sur la recherche d’un logement et en la mettant en relation avec les habitants de la commune.

En quelques mois Delphine s’installe en famille sur l’Aubrac. Après deux années (et deux hivers J ) passés sur le territoire, Delphine a su tisser son réseau professionnel et personnel et même si le restaurant lui laisse peu de temps libre, Delphine résume son installation à un condensé de « convivialité, de bonheur et d’ambition ! ». Ambition qu’elle développe en continu car depuis peu, vous pouvez trouver les bons petits plats de Delphine dans un distributeur situé Place du foirail à Nasbinals, ou encore, commander vos gâteaux d’anniversaire.

Pour réserver : 07 86 54 43 23 / https://www.facebook.com/gardobracrestaurant

LA TERRASSE DE MARIA ET ÉRIC

LA TERRASSE DE MARIA ET ÉRIC

Restaurant - Bar - Epicerie
15/03/2024

Saint Martin de Boubaux | 07 86 55 45 84
  • Gérants : Maria Laires
  • Activité : Restaurant - Bar - Epicerie
  • Date de reprise : 05 - 2023
  • Département d'origine : Hérault

Maria et Eric, originaires de l'Hérault, avaient envie de changement, autant géographique que professionnel. Après avoir acquis une solide experience dans l'hôtellerie et la restauration, le couple souhaitait allier projet de vie et projet pro. Maria et Eric désiraient travailler main dans la main, ensemble et pour eux. A la recherche d'une gérance dans le milieu de la restauration, ils prospectaient des offres sur Internet.

Début mars, Éric découvre un appel à candidature pour la prise en location-gérance d’un restaurant, bar et épicerie sur le site relancevennes.fr. Cette offre aiguisa sa curiosité, alors, il prit contact avec le dispositif Relance – Occtav Gard-Lozère, cet échange lui permit d’obtenir divers renseignements, notamment, sur le département de la Lozère, le village de Saint Martin de Boubaux, l’établissement et son histoire. Cet appel à candidature était porté par la Commune, propriétaire des murs, elle souhaitait mettre en gérance l’unique commerce du village. Après avoir obtenus ces différentes informations, Éric avait besoin de découvrir l’établissement de ses propres yeux !

 

Le couple s’est rapproché de la mairie de Saint Martin de Boubaux afin d’organiser une visite. Cette dernière a répondu à leurs interrogations, mais a engendré de nouvelles questions, car il s’agit d’un réel changement de vie, une deuxième visite s’impose ! Celle-ci permet de mieux se projeter, ils en profitent pour visiter le logement de fonction, inclus dans l’offre.

Après mures réflexions, après avoir pesé le pour et le contre, évalué les opportunités et les risques, Éric et Maria se rendent à l’évidence… Ce lieu répond en tout point à leur projet : être proche de la nature, dans un petit village, où ils pourraient travailler ensemble et faire de cet établissement un lieu convivial et familial. Leur décision est prise, ils transmettent le dossier de candidature à Relance – Occtav… Quelques jours plus tard, le maire du village annonce que leur candidature est retenue ! Ensuite, cela va très vite, Éric et Maria quittent leurs emplois et aménagent mi-mai en Lozère. 

Très bien accueillis, ils rencontrent les habitants du village et des hameaux aux alentours. À l’écoute, ils essaient d’identifier les besoins de chacun afin de pouvoir y répondre au mieux. Ils rencontrent également leurs furturs partenaires et fournisseurs locaux pour offrir une restauration de qualité avec des produits frais.

Ouvert depuis fin mai 2023, Maria et Éric proposent une cuisine maison et traditionnelle. Le restaurant – bar et épicerie, rebaptisé par le couple « La Terrasse du Galeizon », se trouve au centre du village et représente aujourd’hui un lieu d’échange et de partage. Maria et Éric vous accueillent dans leur restaurant, à St Martin de Boubaux, le samedi et dimanche de 9h30 à 22h. Le bar et l’épicerie sont ouverts du mardi au vendredi de 10h à 13h et de 17h à 20h + tout le week-end de 9h30 à 22h.  Les articles vendus au sein du commerce sont des produits locaux (crème de marron, vin, jus de fruit…), des fruits et des légumes frais et des produits de dépannage / de première nécessité.

Au « Salon Captif » by Sandrine Bouquet

Au « Salon Captif » by Sandrine Bouquet

20 juin 2023
17/07/2023

12 rue droite Mende | 04 66 65 05 13
  • Gérants : Sandrine BOUQUET
  • Activité : 20 juin 2023
  • Date de reprise : 06 - 2023
  • Département d'origine : Lozère

Le 20 juin 2023, le salon de coiffure anciennement « Karine coiffure », qui avait fermé en janvier 2023, a retrouvé vie grâce à la reprise de l’établissement par Sandrine Bouquet. Le salon, situé au même emplacement, au 12 rue droite à Mende, est désormais baptisé « Salon Captif » et est tenu par la dynamique et pétillante Sandrine.

Revenons sur une rencontre inattendue. Nous sommes en janvier 2023 ; de son côté Sandrine recherche un salon de coiffure à reprendre, elle est coiffeuse de métier, s’est installée avec son époux en agriculture durant six ans mais souhaite aller au bout de son parcours professionnel en reprenant un salon de coiffure à son nom. Depuis, plusieurs mois elle recherchait un établissement, propre et sain à moins de 30 min de chez elle, pour cela Sandrine s’était notamment inscrite au Dispositif OCCTAV-RELANCE Gard-Lozère. Par ailleurs, Mme Lacas cherche à vendre rapidement son entreprise suite à un problème de santé. Dès que possible, elle a contacté les chambres consulaires de la Lozère qui l’ont mise en relation avec le Dispositif OCCTAV-RELANCE Gard-Lozère. Rapidement, un rendez-vous s’est mis en place avec Marie-Laure Mugnier, chargée de mission transmission-reprise au dispositif afin de vérifier comment fonctionnait l’entreprise et de valider le projet de transmission. L’annonce du salon de coiffure publiée pour la vente, ML MUGNIER a effectué une recherche de candidat intéressé par la reprise d’un salon de coiffure à Mende. La sélection effectuée, les candidats repreneurs ont reçu l’annonce et l’offre dans leur boite mail. C’est ainsi que Sandrine a eu connaissance du salon de coiffure à reprendre, l’après-midi même, les deux femmes avaient rendez-vous pour se rencontrer et visiter l’établissement. L’accompagnement jusqu’à la reprise s’est ensuite déroulé avec la Chambre de Métiers ; M. Robert s’étant occupé de monter les dossiers permettant l’installation. Accompagnée par le dispositif OCCTAV-RELANCE, par la CMA de la Lozère, et Initiative Lozère, Mme BOUQUET a ainsi pu rendre son projet de reprise réalisable. C’est désormais chose concrète puisque si vous poussez la porte du salon, Sandrine, grâce à son expérience saura vous conseiller la meilleure coupe en fonction de votre type de cheveux. Les prestations au service des hommes, des femmes et des enfants restent les mêmes : coupe, coiffure, couleur…avec siège massant en sus, s’il vous plait.

Mme Bouquet est ouverte du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h00 et le samedi matin de 9h à 12h . A n’en pas douter, si vous prenez le temps de capter l’endroit, vous devriez trouver ce que vous recherchez au Salon Captif ; Sandrine vous y accueillera avec toute sa spontanéité et sa gentillesse.

LAURE AUX FOURNEAUX

LAURE AUX FOURNEAUX

Restaurant traditionnel
15/03/2024

12 rue du Pêcher - 48400 Florac Trois Rivières. | 09 61 63 23 51
  • Gérants : Laure Bury
  • Activité : Restaurant traditionnel
  • Date de reprise : 04 - 2023
  • Département d'origine : Lozère

Après s’être déplacée de marché en marché, dans différents villages du Sud de la Lozère, au bord de son Food Truck, Laure BURY a eu envie de se poser.

Elle souhaitait trouver un lieu convivial, où ses clients pourraient prendre le temps de déjeuner tranquillement. La restauration rapide n’était pas faite pour Laure, accueillir les clients, les servir, échanger avec eux et dresser de jolies assiettes, lui manquaient. Elle était destinée à la restauration traditionnelle !

À la recherche d’un restaurant à reprendre, elle prit contact avec le dispositif Relance – Occtav. Puis, avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Lozère, et c’est ainsi que Laure a repris en location gérance le restaurant Le Camisard à Florac Trois Rivières.

Depuis son ouverture, le 17 avril 2023, elle concocte des savoureux plats (sauté d’agneau, bœuf bourguignon, poulet rôti, beignets de crevettes...) qui égaient les papilles de chacun.  

Retrouvez Laure aux fourneaux et Laetitia au service, du lundi au vendredi de 12h à 15h, au restaurant Le Camisard, situé 12 rue du Pêcher - 48400 Florac Trois Rivières.

TUFF’S AVENTURE – AIMELYNE ET CEDRIC

TUFF’S AVENTURE – AIMELYNE ET CEDRIC

Vêtements et chaussures
31/05/2023

60 Avenue Jean Monestier, 48400 Florac-Trois-Rivières. | 04 66 45 25 74
  • Gérants : Aimelyne et Cédric BOUZIN
  • Activité : Vêtements et chaussures
  • Date de reprise : 02 - 2023
  • Département d'origine : Deux-Sèvres

Aimelyne et Cédric ont repris le magasin TUFF’S AVENTURE le 8 février. C’est au cours de l’été 2021 qu’ils ont eu le déclic : changer de cadre de vie. Pendant des années, ils venaient passer leurs vacances dans les Cévennes et ils ont eu l’idée d’y vivre à l’année !

Aimelyne avait acquis une forte expérience dans le secrétariat et dans le conseil client, et Cédric avait une riche expérience dans le commerce du prêt-à-porter spécialisé dans le sport. Alors, ils ont uni leurs compétences et se sont lancés dans un projet : celui de reprendre un commerce dans les Cévennes ! Après avoir pris contact avec le dispositif Relance – Occtav, une annonce a attiré leur attention.

Relance – Occtav a présenté l’offre et les a mis relation avec les cédants. Aimelyne et Cédric sont venus à Florac Trois Rivières et ont eu un coup de cœur pour cette jolie boutique lumineuse, spacieuse et pour l’accueil chaleureux des cédants. Ni une ni deux, ils ont fait leurs bagages, vendu leur maison dans les Deux-Sevres et sont venus s’installer à Florac. Ils ont bénéficié d’un accompagnement de la part de la CCI de la Lozère et d’Initiative Lozère, cela leur a permis de consolider leur projet et le rendre réalisable.

Leur intégration au sein du village s’est faite naturellement, ils ont rejoint l’association des commerçants et ont développé un joli réseau. Aujourd’hui, Aimelyne et Cédric s’épanouissent dans leur boutique et vous attendent nombreux. Ils proposent des vêtements et des chaussures - style sportswear pour femmes et pour hommes. Ils vous accueillent du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h dans leur Magasin TUFF’S AVENTURE situé 60 Avenue Jean Monestier, 48400 Florac-Trois-Rivières.

La Boutique « Au coup de Kœur » de Mme Brunel

La Boutique « Au coup de Kœur » de Mme Brunel

vêtements hommes-femmes-enfant
07/01/2023

GRANDRIEU | 04 30 09 10 41
  • Gérants : Karine BRUNEL
  • Activité : vêtements hommes-femmes-enfant
  • Date de reprise : 11 - 2022
  • Département d'origine : Lozère

Le 26 novembre la boutique de vêtements nouvellement baptisée « Au coup de cœur » a changé de mains. Situé à Grandrieu, cet établissement mis en place par Mme Odile Julien a été repris par Mme Brunel Karine en cette fin d’année. Accompagnée par le dispositif RELANCE, par la CCI de la Lozère, le CEP et Initiative Lozère, Mme Brunel a travaillé depuis plusieurs mois pour rendre cette reprise réalisable. C’est désormais chose concrète puisque si vous poussez la porte de la boutique vous trouverez un nouvel espace réaménagé. Les produits proposés restent centrés sur l’équipement de la personne : homme – femme – enfant que ce soit en vêtements, en accessoires ou en chaussures. La qualité des produits proposés reste inchangée, Mme Brunel ayant le souhait de travailler avec des maisons françaises telles que la maison Merci-Esca qui crée ses produits à Villefranche sur Saône et France Rivoire. La gamme de produits proposés va évoluer vers l’équipement de la maison puisque Mme Brunel souhaite également proposer à sa clientèle des parures de lit, du linge de maison (serviettes, torchons, mouchoir…), des vêtements individuels de protection pour les professionnels. Mme Brunel propose également un service de retouches et ourlets.

Mme Brunel est ouverte du mardi au dimanche matin de 9h à 12h et de 14h à 19h. A n’en pas douter vous devriez trouver votre coup de cœur dans les 80m² de cette boutique, Karine vous y accueillera avec toute sa gentillesse.

Hé Papé pizzeria

Hé Papé pizzeria

Pizzeria
14/11/2022

5 avenue des Gorges du Tarn - 48500 LA CANOURGUE | 04 66 47 03 76
  • Gérants : Baptiste YGRIE
  • Activité : Pizzeria
  • Date de reprise : 02 - 2022
  • Département d'origine : Lozère

Après diverses expériences professionnelles, Baptiste YGRIE avait soif d’indépendance et d’autonomie professionnelle tout en souhaitant contribuer au développement de son territoire natal. Son ambition : proposer un produit de qualité.

Il se rapproche de RELANCE Occtav et étudie différents projets de reprise. Son choix se porte finalement sur la reprise de la pizzeria Hé Papé à La Canourgue. Il est séduit par l’emplacement de l’établissement mais aussi, l’agencement et le niveau d’équipement qui en font une entreprise immédiatement fonctionnelle.

Pour monter son projet, il mobilise son réseau familial et personnel tout en s’appuyant sur l’accompagnement à la reprise proposé par la Chambre de Commerces et d’Industrie. Pour Baptiste « cet accompagnement permet de poser des questions techniques sans retenue. Il m’a permis de consolider le projet et pour certains aspects, de remettre les pieds sur terre.  Cela m’a aidé à rebondir en ayant des garde-fous sur le projet, sans perdre de vue mes motivations de départ ».

Son frère, Théo, le rejoint sur le projet. Ils partent tous deux se former à Naples en Italie, et complètent leur parcours sur Paris avant d’ouvrir la pizzeria en février 2022.

Baptiste et Théo, heureux d’avoir repris cette pizzeria, vous proposent désormais de déguster leurs pizzas napolitaines et locales, midi et soir à La Canourgue.

Un air de détente s’installe à La Bastide

Un air de détente s’installe à La Bastide

juillet 2022
22/09/2022

rue de la poste - LA BASTIDE PUYLAURENT | 04 66 69 21 75
  • Gérants : Messaline AGARD
  • Activité : juillet 2022
  • Date de reprise : 07 - 2022

Messaline AGARD a quitté la région lyonnaise et vient d’ouvrir l’établissement « Un air de détente », institut de beauté, de soins esthétiques et modelages bien-être à La Bastide Puylaurent le 23 juillet 2022.

Messaline et son conjoint ont fait le choix de venir s’installer en Lozère pour quitter la ville et venir se mettre au vert. Un mode de vie qui leur convenait mieux, avec une volonté profonde pour le couple de changer de vie. Arrivés sur le bassin de vie de Villefort à l’été 2021, alors que son conjoint vient d’obtenir un emploi sur Villefort, Messaline, esthéticienne de métier se lance dans une étude de marché. Accompagnée par Activ’créa puis par Valérie Malzac à la Chambre des Métiers pour réaliser le prévisionnel, durant un an elle étudie la possibilité de créer un institut de soins et de bien-être pour sa clientèle à l’est de la Lozère. Il ne manquait plus que le local, c’est à ce moment que Mme Agard a consulté le site www.relancecevennes.fr et a découvert qu’un local appartenant à la commune de La Bastide Puylaurent était proposé à la location. Se rapprochant de Marie-Laure MUGNIER, chargée de mission RELANCE basée à Langogne, un dossier a été constitué pour postuler. Obtenant l’accord de la commune, des travaux pour installer les cabines ont pu débuter en juin et l’institut ouvrir en juillet 2022 : « Depuis l’ouverture, et par rapport à notre vie d’avant en ville, je suis agréablement surprise par la bienveillance des clients et des personnes, il y a vraiment de la solidarité. C’est une belle région, on s’y sent bien.»

Messaline propose des massages détentes, des soins visage et corps, mains et pieds, les épilations mais aussi la pose de vernis semi-permanent du lundi au samedi avec possibilité de réservation en ligne sur unairdedetente.hubside.fr ou au 0466692175.

Messaline vous accueillera dans ses nouveaux locaux avec professionnalisme, compétence et convivialité. N’hésitez pas à pousser sa porte « d’un air de détente » rue de la poste à La Bastide Puylaurent, les hommes sont aussi les bienvenus...

Le fruitier de Saint Chély

Le fruitier de Saint Chély

Primeur - Produits du terroir
15/03/2024

Saint Chély d'Apcher | 04 66 31 12 97
  • Gérants : Agnès et Pascal CHAUSSY
  • Activité : Primeur - Produits du terroir
  • Date de reprise : 06 - 2021
  • Département d'origine : Bouches du Rhône

Agnès et Pascal CHAUSSY ont repris « Le fruitier de Saint Chély d’Apcher » au printemps 2021.

Ils ont découvert la Lozère, il y a 17 ans, lors d’un séjour touristique et sont tombés sous le charme du département. Depuis,  ils ont passé tout leur temps libre en Margeride.

C’est suite à un reportage télévisé sur la reprise d’entreprises en milieu rural que Mme Chaussy s’est mise à la recherche d’une activité de primeur à reprendre en Lozère afin de s’installer durablement sur le territoire. Elle a contacté le dispositif RELANCE Occtav Gard-Lozère qui les a mis en relation avec la cédante du Fruitier de Saint Chély d’Apcher. La gamme de produits proposés, l’agencement du magasin, son emplacement et le contact avec la cédante ont immédiatement motivés le couple. Ils ont été accompagnés dans leur projet par la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Lozère, leur comptable, et soutenus par Initiative Lozère en leur accordant un prêt d’honneur.

Après un mois de tuilage avec la cédante, le couple s’est appuyé sur l’équipe de salariés pour que la reprise se passe dans les meilleures conditions. Les partages mutuels de savoir-faire ont permis d’amorcer une nouvelle page pour ce commerce de proximité présent depuis plus de 50 ans sur Saint Chély d’Apcher.

Forte de ces 28 années d’expérience en grande distribution, et entourés de leurs salariés, Agnès et Pascal Chaussy ont aujourd’hui plaisir à transmettre à la clientèle lozérienne leur amour des produits frais, de qualité.

 « Le commerce c’est avant tout un métier. Pour reprendre, c’est important d’avoir un minimum de compétences dans le domaine, bien connaitre ses produits, savoir les présenter et avoir un bon relationnel. Il reste alors à coordonner la vie du magasin avec nos acquis en gestion d’entreprise, rester humain et travailler en totale confiance avec son équipe ».

La pontière by la Cosina Gormanda

La pontière by la Cosina Gormanda

Restaurant, Bar, Gîtes
01/10/2021

Laubert | 04 66 41 01 41
  • Gérants : Sabrina et Eric
  • Activité : Restaurant, Bar, Gîtes
  • Date de reprise : 09 - 2021
  • Département d'origine : Tarn-et-Garonne

Sabrina et Eric ont quitté définitivement le Tarn et Garonne pour la Lozère en septembre 2021.

Ils sont installés à Laubert et ont créé La pontière by la Cosina Gormanda par laquelle ils proposent une multitude de services allant du restaurant et du bar, à la vente à emporter, et aux gîtes à louer.

Sabrina et Eric connaissaient bien la Lozère pour y être venus plusieurs fois en vacances. Finalement les choses se sont accélérées durant les périodes de confinement avec une annonce parue par le dispositif RELANCE et la Mairie de Laubert proposant le restaurant communal.

Tout commence mars 2021, Sabrina et Eric sont traiteurs mais ils ressentent le besoin de bouger. Ils entrent en contact avec le dispositif RELANCE, ils s’inscrivent car souhaitent reprendre un commerce en Lozère. L’antenne RELANCE de Langogne les met en relation avec la Mairie de Laubert.

Aujourd’hui leur regard sur ce parcours est sans appel : « Nous souhaitions créer un commerce à notre image, ici les activités se complètent bien, la municipalité nous a fait confiance, nous souhaitions nous reconvertir, changer de lieu de vie. Notre famille a été surprise par notre choix de partir de chez nous et de changer totalement de vie, mais nous en avions besoin. Nous avons été très bien accueillis par la population locale et l’équipe municipale !! »

Exploitation Maraîchage BIO en Permaculture

Exploitation Maraîchage BIO en Permaculture

Maraîchage, arboriculture
15/03/2024

30530 Chamborigaud | 07 60 43 60 51
  • Gérants : Maud MASSE et Stéphane MARCHAND
  • Activité : Maraîchage, arboriculture
  • Date de reprise : 09 - 2020
  • Département d'origine : Gard

Maud MASSE et Stéphane MARCHAND se sont installés en maraîchage, en automne dernier, sur la commune de Chamborigaud située à la jonction entre la Lozère et le Gard. La municipalité très active dans le maintien d’activités agricoles sur son territoire a lancé en janvier 2020, un appel à candidature pour mettre à disposition 1.8 ha de prairie permanente et a sollicité les services de Relance pour trouver les futurs repreneurs.

Habitants dans le Gard depuis une dizaine d’année, Stéphane a tout d’abord travaillé dans le secteur de la vigne et Maud dans le secteur artistique. Le couple a ensuite été salarié dans une association de soutien à l’insertion sociale des personnes bénéficiaires du RSA qui gère un jardin maraîcher en permaculture. Ayant le désir de s’installer, Maud et Stéphane ont assisté à une réunion PAI (Point Accueil Installation) à la Chambre d’Agriculture du Gard. Grâce à leur participation, la conseillère Relance a pu les mettre en relation avec la mairie de Chamborigaud.

Une fois leur candidature retenue, ils ont été accompagnés par la SAFER qui a mis en place une convention de mise à disposition du terrain et par les services de la Chambre d’agriculture du Gard.

En moins d’un an, la parcelle de prairie a beaucoup évolué ! Aujourd’hui on retrouve en production une large variété de légumes, fruits, plantes aromatiques et fleurs, cultivées en agriculture biologique et en permaculture. La commercialisation se fait en circuit court avec la vente directe au champ tous les mercredis, le marché de Chamborigaud tous les dimanches et ils fournissent également deux restaurants ainsi qu’une épicerie.

Leurs prochains objectifs sont d’augmenter la production, d’agrandir les serres, de planter des nouvelles variétés de fruits et de développer les plantes à parfums et médicinales. Pour cela, ils sont à la recherche d'un terrain d'1 ha, coteau exposé sud, dans le secteur de Chamborigaud-Génolhac-Sénéchas.

Nous leur souhaitons bonne chance !

Vous pouvez les retrouver sur leur page Facebook https://www.facebook.com/auguste.laurette

Ou par mail : augusteetlaurette@gmail.com

 

Auberge de Langlade

Auberge de Langlade

Restaurant
04/03/2024

Langlade - 48000 Brenoux | 04 66 31 34 96
  • Gérants : Mathilde PAGACZ et Fabien GUILLEMAIN
  • Activité : Restaurant
  • Date de reprise : 06 - 2021
  • Département d'origine : Loiret

Mathilde PAGACZ et Fabien GUILLEMAIN ont repris l’Auberge de Langlade dans le Valdonnez entre Mende et le Mont-Lozère. Tous les deux issus de la restauration, Fabien cuisinier de métier avec plus de 10 ans d’expérience et Mathilde en service, ils faisaient les saisons d’été et d’hiver entre les Alpes et la Corse. Ils avaient envie de trouver un lieu fixe pour ouvrir leur propre établissement dans un village pour créer du lien avec les habitants. C’est en regardant les annonces un peu partout en France qu’ils ont vu l’offre pour la reprise de l’Auberge de Langlade en location-gérance.

Venus visiter en juillet 2020 par l’intermédiaire du dispositif Relance-Occtav en charge de trouver un repreneur pour l’Auberge, ils ont été séduits par l’établissement, le lieu et l’accueil qu’ils ont eu.  Ils ont été accompagnés dans leur projet par la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Lozère et soutenus par Initiative Lozère en leur accordant des prêts d’honneur et par l’Airdie-France Active pour une garantie de prêt bancaire.

L’établissement a été entièrement rénové et réaménagé pour donner une ambiance chaleureuse et moderne mais ils ont dû attendre la levée partielle des restrictions sanitaires pour enfin ouvrir.

C’est désormais chose faite depuis le 9 juin, avec un service essentiellement en terrasse quand le temps le permet. Le restaurant est ouvert tous les jours de la semaine le midi avec une formule entrée/plat/dessert ou des suggestions de salades et le soir, du mardi au samedi, à la carte qui sera renouvelée régulièrement en fonction des saisons. En effet Fabien travaille essentiellement des produits frais et développe des partenariats avec des producteurs locaux du Valdonnez et du Mont-Lozère, bref du très local !

Reprise de l'épicerie de Prévenchères

Reprise de l'épicerie de Prévenchères

épicerie de village
15/03/2024

PREVENCHERES
  • Gérants : Nadine GRIMAUD
  • Activité : épicerie de village
  • Date de reprise : 01 - 2021

Nadine et Jean-Pierre se sont installés à Prévenchères en décembre dernier. La commune cherchait un épicier(ère) pour reprendre l'épicerie du village. Le local appartenant à la commune, la municipalité a contacté RELANCE pour mettre en place un appel à candidature. Après deux mois de démarches et une dizaine de candidatures, Nadine a été retenue pour exploiter l'établissement. Jean-Pierre son conjoint l'a suivi. Tout deux commerçants ils ont à coeur de créer du lien avec les gens, et d'être là pour eux. Nadine a ouvert en janvier, elle propose de l'épicerie, des fromages, de la viande locale (poulets..), des fruits et légumes et même des bonbons pour satisfaire les enfants.

Nous sommes allé à leur rencontre avec KWZ

 

Scierie FAGES

Scierie FAGES

Scierie
04/03/2024

route du Pont de Montvert - 48400 Bedouès-Cocurès | 04 66 45 06 06
  • Gérants : Valérie Romeira et Jean-Paul Labatut
  • Activité : Scierie
  • Date de reprise : 01 - 2021
  • Département d'origine : Haute-Garonne

Jean-Paul Labatut, passionné et riche d’une expérience variée dans le secteur d’activité du bois, a souhaité se lancer un nouveau défi avec Valérie Romeira sa compagne : mettre son expérience entrepreneuriale et technique dans la reprise d’une scierie. Originaires tous les deux de Toulouse, Mr Labatut avait auparavant co-géré une entreprise de palettes avec 11 salariés et une scierie.

C’est par le biais du dispositif Relance-Occtav que leur choix s’est porté sur la scierie FAGES. En effet, cette entreprise reconnue pour son savoir-faire avec une équipe expérimentée en place correspondait tout à fait à leurs attentes.

Le contact avec les cédants a été très bon dès leur première rencontre. Ils partagent le même mode de fonctionnement et les mêmes ambitions pour l’avenir de la scierie.

Cette reprise était d’autant plus importante qu’elle assure le maintien de 10 salariés, ce qui représente plus de 10% des emplois salariés sur la commune de Bédouès-Cocurès !

Dans le cadre de cette reprise, Mr Labatut et Mme Romeira ont été accompagnés par Le service « création-reprise d’entreprise » de La Chambre de Commerce et d’Industrie de la Lozère et soutenus par Initiative Lozère, leur accordant des prêts d’honneur, ainsi que la Région Occitanie par l’octroi d’une avance remboursable dans le cadre du Contrat transmission-reprise. Ils ont été ravi de l’accompagnement de l’ensemble de ces partenaires de la création-reprise d’entreprise, qui leur ont permis de faciliter la réalisation de ce projet.

Désormais le travail ne manque pas et la scierie tourne à plein régime avec notamment une demande grandissante des artisans locaux pour la construction bois.

Il ne manque plus qu’à Mme Romeira et Mr Labatut de trouver un logement pérenne pour que leur installation soit finalisée et que l’activité se poursuive de nombreuses années

Isabelle et Antoine GUERRERO

Isabelle et Antoine GUERRERO

PMR - Café-Epicerie
04/03/2024

48400 BARRE DES CEVENNES | 04 66 45 03 50
  • Gérants : Isabelle et Antoine Guerrero
  • Activité : PMR - Café-Epicerie
  • Date de reprise : 01 - 2021
  • Département d'origine : Bouches du Rhône

Isabelle et Antoine Guerrero ont radicalement changé d’environnement en quittant un village niché dans une magnifique calanque à proximité de Marseille, pour venir vivre à Barre-des-Cévennes. Antoine travaillait auparavant dans l’imprimerie, et Isabelle, comme assistante de direction dans une PME.

Tout a commencé en Novembre 2019, lors de la première édition du « Lozère Dating Reprise d’entreprise » organisé par le réseau Lozère Nouvelle Vie.

Informés par Pôle emploi de l’événement, Antoine et Isabelle se sont dit « Pourquoi pas aller vivre en Lozère ? » et ont ainsi fait partie des porteurs de projet accompagnés pendant deux jours pour faire murir leur envie de reprendre une entreprise, découvrir le département et rencontrer des cédants.

Lors des visites du samedi, ils sont allés au Point Multiple Rural de Barre-des-Cévennes, crée par la Communauté de Communes en 2014, et y ont rencontré les gérants, Karine et Pascal Hébrard.

Antoine et Isabelle ont immédiatement eu un coup de cœur pour ce bar-épicerie, ainsi que pour le village.

Après une autre visite pour revoir le magasin, rencontrer le maire et quelques habitants, ils ont décidé de franchir le pas et de s’installer à Barre.

Suivi dans leurs démarches par Relance puis la CCI de la Lozère, la reprise a été plus longue que prévu du fait du COVID, mais l’accompagnement des cédants leur a permis de bien prendre l’épicerie en main.

Depuis janvier 2021, ça y est, Isabelle et Antoine sont désormais dans les murs.

Ils sont ravis d’être à Barre-des-Cévennes, et à voir les relations qu’ils ont nouées avec les clients, on peut dire que les habitants aussi sont enchantés de voir leur commerce perdurer.

Leur seul regret et de n’avoir toujours pas le droit d’ouvrir la partie bar à cause des restrictions sanitaires, et de n’avoir pas encore pu inviter tout le monde pour fêter leur arrivée.

Epicerie de la Source

Epicerie de la Source

alimentation générale
04/03/2024

Bagnols Les Bains | 09 67 64 60 15
  • Gérants : Marion et Nicolas PEAN
  • Activité : alimentation générale
  • Date de reprise : 12 - 2020
  • Département d'origine : Sarthe

Marion et Nicolas PEAN ont repris mi-décembre l’alimentation générale de Bagnols les Bains. N’étant pas commerçants à l’origine, ni lozériens, rien ne prédestinait ce couple à cette reprise.

Originaires de la Sarthe tous les deux, ils avaient construit leur vie là-bas : une maison, trois enfants, un travail de technicien chez Renault pour Nicolas tandis que Marion travaillait dans le médical (aide-soignante puis assistante dentaire).

Ils étaient venus plusieurs fois séjourner dans les Cévennes, entre Lozère et Gard, lors de vacances et pour rendre visite à des amis qui y vivent.

L’envie de venir s’installer dans la région et le besoin de changer de travail étaient de plus en plus forts, ils ont donc commencé à regarder les annonces d’entreprises à reprendre dans ce secteur. Leur première visite a été un coup de cœur, ce sera l’épicerie de Bagnols les bains !

Il faut dire que la cédante, Mme Brand, proposait un commerce bien tenu dans des locaux récents, construits par la Communauté de Communes du Mont-Lozère et elle avait su fidéliser la clientèle en répondant à ses attentes. Le village de Bagnols les bains présente également plusieurs atouts : la localisation géographique, une population à l’année, des curistes et une saison touristique, d’autres commerces de proximité et bien sur une école, ce qui a conforté leur choix.

La mairie les a accueillis et leur a proposé un logement, leur installation pouvait se concrétiser.

Ils ont été accompagnés par la CCI pour monter leur business plan et obtenu un soutien de l’Airdie-France Active et de la Région Occitanie.

L’accompagnement des cédants pendant presque deux mois leur a permis d’apprendre les rouages du métier et de rencontrer les clients pour pouvoir se lancer sereinement.

Depuis quelques semaines, l’aventure est lancée, Marion et Nicolas sont ravis de leur changement de vie et Nicolas apprécie particulièrement d’enfin « travailler avec des humains » !

Ils ont déjà des projets pour leur commerce ouvert tous les jours (sauf dimanche après-midi) : développer les produits en vrac et le bio, et renforcer leur approvisionnement en circuit court.

Yannick BERTHEZENE

Yannick BERTHEZENE

Epicerie-Boulangerie
15/03/2024

Saint Michel de Dèze | 04 30 11 73 74
  • Gérants : Le Bertoul Cévenol
  • Activité : Epicerie-Boulangerie
  • Date de reprise : 05 - 2019
  • Département d'origine : Gard

Yannick a travaillé pendant une quinzaine d’année comme responsable de magasin dans la grande distribution et dans une chaine de boulangerie. A 42 ans, il a décidé qu’il voulait ouvrir son propre magasin et a suivi un CAP de boulanger. Originaire des Cévennes gardoises, il a vu une annonce de de boulangerie à reprendre sur le site de Relance. Il s’est inscrit au dispositif et nous avons pu lui proposer différentes affaires. L’épicerie-boulangerie-pâtisserie de St Michel de Dèze le Bertoul Cévenol, alors à la recherche d’un repreneur à ce moment-là, correspondait exactement à ce qu’il cherchait. Après un accompagnement par la Chambre de Métiers et d’Artisanat de la Lozère et un coup de pouce de la plateforme Initiative Lozère, il a repris le magasin en mai 2019. Son épouse et ses quatre enfants l’ont rejoint cet été dans le village qui réunissait toute les conditions pour s’installer : logement communal, accueil chaleureux, école à 50 mètres et collège à 5 minutes ! Tout se passe bien pour Yannick qui a embauché 2 salariées et ne manque pas d’idées pour satisfaire la clientèle qui vient avec plaisir acheter son pain et partager un moment… avec le sourire !

Le Secret d'Aujac

Le Secret d'Aujac

Café-restaurant-épicerie
07/01/2019

30450 Aujac | 06 58 20 98 07
  • Gérants : Romain et Laura Castex
  • Activité : Café-restaurant-épicerie
  • Date de reprise : 01 - 2018
  • Département d'origine : Gard

Déjà un an d'activité pour Laura et Romain Castex, au sein de l'unique commerce du village d'Aujac. Ils ont su redonner vie au café/restaurant/épicerie, dont les murs appartiennent à la municipalité. Grâce au soutien de celle ci, et après d'importants travaux de rafraichissement et d'aménagement, le couple a pu mettre en place son matériel durant l'automne 2017. 

Tous deux diplômés de l'école hôtelière Vatel à Nîmes, ils ont fait leurs armes dans plusieurs établissements haut de gamme en France, avant de partir créer leur propre restaurant à  La Paz, en Bolivie, pays d'orgine de Laura.

Durant l'été 2017, Romain et Laura ont eu un réel coup  de coeur pour l'établissement et le village d'Aujac ; ils ont alors préparé la mise en place de leur nouvelle activité, avec pour ligne de conduite la qualité et le travail des produits dans la réalisation de plats traditionnels, mais aussi des propositions de "voyages culinaires" influencés par l'Amérique latine,  l'Asie ou encore l'Italie. Sensible au service et besoin de la population locale, le couple assure aussi la tenue de l'épicerie et les repas de la cantine de l'école du village.

Prochains projets : développement de l'activité chambres d'hôtes et des soirées pizza au four à bois qui connaissent déjà un grand succès.

0658209807

https://www.facebook.com/lesecretdaujac/

Quincaillerie Bordarier

Quincaillerie Bordarier

Quincaillerie - bricolage
10/05/2024

96 Grand rue, Saint Jean du Gard | 04 66 85 31 63
  • Gérants : Corinne Bisserier et Jean Henri Bouillon
  • Activité : Quincaillerie - bricolage
  • Date de reprise : 04 - 2017
  • Département d'origine : Dordogne

Déjà un an d'activité pour Corinne Bisserier et Jean Henri Bouillon, aux commandes de la Quincaillerie Bordarier, maison bien connue des habitants de Saint Jean du Gard et de ses environs. Le 1 er avril 2017, alors que le commerce fête ses 120 ans, Corinne et Jean Henri ont ainsi quitté la Dordogne, pour reprendre la suite de la famille Roux.

Séduit par le village, son environnement, c'est d'abord l'activité en phase avec leurs parcours professionnels,  qui a décidé le couple à s'installer à son compte, après 14 d'expérience dans une grande enseigne de bricolage et plus de 20 ans d'activité dans le bâtiment.

Aujourd'hui, en plus de proposer une large gamme de produits (plus de 5 500 références), Corinne et Jean Henri ont à coeur d'être au plus près des besoins de leur clients ;  ils proposent notamment un service livraison et installation à domicile (pose de fourniture et d'électroménager, gaz), un relais colis. le location de frigo  pour les campings en saison estivale, mise en place de la carte fidélité...

Prochains projets : développement de la gamme mercerie et création d'un nouvel espace cadeaux / déco / art de la table.

La Quincaillerie Bordarier est ouverte du lundi au samedi (8h30 - 12h30 / 15h-19h)

04.66.85.31.63      quincaille.bordarier@free.fr

https://www.facebook.com/quincaille.bordarier.3

Auberge du Col -Montmirat

Auberge du Col -Montmirat

Bar-Restaurant
15/03/2024

Col de Montmirat | 04 66 48 01 93
  • Gérants : Patrick BONALDI et Christine ROULET
  • Activité : Bar-Restaurant
  • Date de reprise : 08 - 2017
  • Département d'origine : Gard

Après cinquante ans d’activité, les sœurs Paradis qui tenaient l’auberge située au Col de Montmirat ont pris une retraite bien méritée et se sont installées au village de Saint Etienne du Valdonnez. 

C’est par le dispositif RELANCE que Jean-Patrick Bonaldi et Christine Roulet ont su que l’auberge était à reprendre. Amoureux de la Lozère, ce couple de restaurateur venu de Bagnols-sur-Cèze est immédiatement tombé sous le charme de ce lieu. Après avoir tenu pendant 13 ans un restaurant semi-gastronomique dans la Drôme, ces quinquagénaires avaient envie de quelque chose de plus simple et convivial. Ils ont démarré sur les chapeaux de roue fin juillet en pleine saison estivale et proposent midi et soir un menu du jour et une carte qui évolueront au fils des saisons. Leur activité sera complétée par de l’accueil en chambres d’hôtes.

Venez les rencontrer, vous verrez comme ils sont heureux d’être là et de vous faire partager leur passion pour la cuisine !

Les Airelles

Les Airelles

chambres d'hôtes, gîte d'étape
15/03/2024

Lieu dit la gare - 48250 Chasseradès | 06 70 74 38 38
  • Gérants : FORT Virginie et Frédéric
  • Activité : chambres d'hôtes, gîte d'étape
  • Date de reprise : 05 - 2017

Virginie et Frédéric Fort se sont installés avec leurs deux enfants à Chasseradès il y a quelques mois. Tout commence en octobre 2016, Virginie et Frédéric sont Picards, ils sont dans une démarche de reconversion professionnelle et dans un souhait de changer de vie. Virginie et Frédéric recherchent au départ un camping, des hébergements de courtes durées à la ferme ou des gîtes - chambres d'hôtes.

Ils découvrent sur le site internet relancecevennes.fr une annonce qui les intéresse, il s’agit d’un bâtiment  situé à Chasseradés en Lozère idéal pour mettre en place une activité d’hébergement de courte durée sur le chemin de Stevenson. Pour avoir plus de renseignements, ils prennent contact avec Marie-Laure Mugnier, chargée de la transmission des activités pour le dispositif RELANCE et viennent rapidement visiter le lieu ; durant l’hiver ils réalisent les démarches administratives accompagnés par RELANCE, la CCI de la Lozère et le réseau Initiative Lozère.

La famille Fort arrive en avril 2017 en Lozère, le temps de faire quelques travaux dans l’établissement, pour les enfants de prendre leurs marques au niveau scolaire et de défaire quelques cartons, le 12 mai "Les Airelles" : chambres d'hôtes, gîte d'étape, de séjour & table d'hôtes, ouvrent au public.

Aujourd’hui leur regard sur ce parcours est sans appel : « On ne regrette rien de la Picardie, nous avons retrouvé ici une vie de famille, tout en travaillant nous prenons le temps de vivre, de partager des choses ensemble, de redécouvrir les petits plaisirs de la vie (être ensemble, prendre le temps de marcher,..). Nos amis, nos clients nous disent souvent qu’ils sont surpris par la beauté des paysages, par le coté apaisant. Nous avons été très bien accueillis par la population locale et l’équipe municipale. Nous avons trouvé de nouvelles activités de loisirs pour les enfants et pour nous, nous avons même été surpris par la qualité des services proposés, on prend le temps de vous répondre, il y a un coté humain que l’on ne retrouve plus partout. En venant ici, nous savions que l’on n’aurait pas le même niveau de vie, mais ce n’est pas un problème parce qu’ici on ne ressent pas le besoin de consommer, nous faisons tellement de choses à coté de notre activité que nous n’avons plus du tout les mêmes besoins. Il y a en Lozère une certaine énergie de la nature qui dynamise, qui rend heureux, les gens les services sont plus humains, on prend le temps de vivre, vraiment, la Lozère c’est cool !! »

Alors si vous avez besoin de lever le pied, n’hésitez pas à séjourner quelques jours chez Virginie et Frédéric qui ne manquerons pas de vous conseiller sur les marches à faire dans la région, et avec qui vous pourrez partager une cuisine familiale  et d'une bonne nuit au calme.

http://www.lesairelles48.fr/

Eurofruit

Eurofruit

primeur et marchés
26/05/2024

48300 LANGOGNE
  • Gérants : Frédéric et Valérie Chéry
  • Activité : primeur et marchés
  • Date de reprise : 01 - 2016

Aprés une vingtaine d'année passées dans leur magasin, M. et mme BEAUMEL aspiraient à souffler un peu. Ils ont donc fait appel au dispositif RELANCE pour les aider à vendre leur entreprise.

L'offre à séduit Frédéric et Valérie Chéry.

A l'aube de la cinquantaine, Frédéric Chéry ingénieur en électronique a décidé de changer de cap. Aprés avoir travaillé en Chine, aux Etats-Unis et en Suisse, il a choisi de se reconvertir dans le commerce, à la campagne. Aprés 6 mois de formation, il a intégré les ficelles du métier, mais il reconnait qu'il ne comprend toujours pas pourquoi, il a signé pour un job qui va l'accaparer 15 heures par jours, 7 jour sur 7.

https://www.facebook.com/eurofruit2lozere/

http://eurofruit.pro

Mercerie - Florac

Mercerie - Florac

Mercerie - Laine - Couture
15/03/2024

50, avenue Jean Monestier 48400 Florac | 04 66 45 03 41
  • Gérants : Aurore Guitton
  • Activité : Mercerie - Laine - Couture
  • Date de reprise : 07 - 2014

L’entreprise familiale de mercerie Portalier laisse place à « Bobine, Pelote et Cie ».

Ce commerce de mercerie connu de tous les Floracois, crée par Madame Simone Portalier en 1973 et poursuivit par sa fille en 1996 vient d’être repris par Aurore Guitton. Depuis plusieurs années, Aurore Guitton avait le projet d’ouvrir un commerce de laines et de mercerie.

L’opportunité s’est présentée en 2013, via le dispositif RELANCE (aide à la transmission-reprise d’entreprise - www.relancecevennes.fr), Aurore a découvert ce commerce à reprendre au cœur de Florac. Ainsi, suite à l’obtention d’un CAP « Métier de la mode vêtement flou », différentes expériences dans des magasins similaires et un accompagnement personnalisé à la Chambre de Métiers et d’Artisanat, elle vient d’ouvrir son commerce. Que tout le monde se rassure les univers sont maintenus : mercerie, laine, sous-vêtements femme et homme, chaussettes, collants…

En complément, cette nouvelle chef d’entreprise va créer une activité supplémentaire de retouches et élargir la gamme de mercerie tout en s’adaptant toujours à la demande. Pour finir, cet hiver, Aurore mettra en place des ateliers de coutures accessibles à tous. Ouvert depuis le lundi 21 juillet, l’accueil est charmant, le conseil au rendez-vous. Alors n’hésitez pas à découvrir les nouvelles collections et à passer vos commandes pour des retouches.

Madame Portalier remercie l’ensemble de sa clientèle qui lui a été fidèle et souhaite une bonne continuation à Aurore dans ses projets.

Information pratiques :

  • Les Horaires de l’été : du lundi au samedi 9h30-12h30 et 15h-19h et le dimanche matin de 10h à 13h
  •  L’adresse : Bobine Pelote et Cie - 50, avenue Jean Monestier - 48400 Florac- 04 66 45 03 41

CHASSE PECHE RANDO COUTELLERIE

CHASSE PECHE RANDO COUTELLERIE

CHASSE PECHE RANDO COUTELLERIE
26/05/2024

16 av Mar Foch - 48300 LANGOGNE | 04 66 69 35 41
  • Gérants : MERLE Patrick
  • Activité : CHASSE PECHE RANDO COUTELLERIE
  • Date de reprise : 11 - 2013
  • Département d'origine : Alpes-Maritimes

Depuis un mois, une nouvelle vie s’ouvre pour M. Sigaud et pour M. Merle. En effet, après huit ans passés à Langogne dans son commerce de chasse - pêche - coutellerie, M. Sigaud prend enfin le temps de faire le marché le samedi matin : « Je ne regrette rien de cette expérience dans le commerce. J’ai toujours voulu faire cela, je venais d’une grosse entreprise, je voulais être à mon compte. Aujourd’hui, je souhaitais passer à autre chose. » Pour M. Merle aussi une nouvelle vie s’ouvre en Lozère. Domicilié dans des Alpes-Maritimes, M. Merle voulait changer d’horizon, chef de cuisine de métier il ne pouvait plus exercer son activité pour raison de santé, il s’est donc mis en recherche d’un commerce. M. Merle explique : « quand je suis tombé sur l’annonce de M. Sigaud, je n’y croyais pas, cela correspondait exactement à mes critères de recherches, l’affaire était saine, l’activité me plaisait et je souhaitais changer de lieu de vie. Le contact est tout de suite bien passé avec M. Sigaud que je tiens à remercier pour ses conseils précieux et qui a joué le jeu de la reprise. J’ai été accompagné par le dispositif RELANCE Margeride basé à Langogne qui œuvre pour faciliter la transmission des activités économiques et par la Chambre de Commerces et d’Industrie de la Lozère. Ces accompagnements ont été décisifs quant-à mon installation car je n’étais pas encore sur le territoire, ils ont facilité mon arrivée. » M. Merle a repris les activités de M. Sigaud : vente articles liés à la pêche, à la coutellerie, à la randonnée, aux armes et jeux de loisirs, il a également repris les activités de vente de permis de chasse et de vente d’articles liés à la chasse. La vente d’arme et de munitions n’est plus assurée, pour le moment, car elle nécessite depuis le 1/01/13 un agrément d’armurier pour toute personne souhaitant exercer le commerce de détails en armes et en munitions. N’hésitez pas à vous arrêter chez M. Merle qui vous accueillera en toute convivialité et avec le sourire dans son établissement : Passion Nature.

Les Caves de Saint Jean

Les Caves de Saint Jean

Cave à vin
15/03/2024

Saint Jean du Gard | 04 66 85 11 95
  • Gérants : Maurice BERTHET
  • Activité : Cave à vin
  • Date de reprise : 07 - 2008
  • Département d'origine : Gard

>> Qu'est ce qui a motivé votre arrivée en Cévennes ? « Au départ, je cherchais une affaire de village : un café à redévelopper ». Originaire de Vauvert et attaché aux traditions de la région, M. Berthet a élargi ses recherches entre mer et Cévennes, pour finalement d’intéresser à la cave à vin de Saint Jean du Gard. « Je ne connaissais pas le village de Saint Jean en tant que tel ; je connaissais les Cévennes pour les loisirs, les promenades, ainsi qu’Alès dans le cadre de mes déplacements professionnels ». >> Pouvez vous nous résumer votre parcours professionnel ? Au moment de reprendre le commerce, M. Berthet était salarié depuis de 30 ans dans une concession poids lourds. Responsable magasinier, il avait en charge la gestion du magasin de pièces détachées. C’est la volonté profonde d’être indépendant qui a finalement guidé son choix. « A 50 ans, j’ai décidé de démissionné pour me lancer dans ce projet : c’est un choix professionnel et aussi un choix de vie, avec une prise de risque mesurée, malgré une grosse part d’inconnu ». >> Comment s’est passée la reprise de l’entreprise et votre installation dans le village ? Les démarches se sont enclenchées très vite, car il fallait être opérationnel pour la saison touristique. Moins de 2 mois se sont écoulés entre la visite du commerce et sa reprise effective. Avec l’aide de la famille, les Caves de Saint Jean ont pu rouvrir au 1er juillet. « J’ai reçu un très bon accueil de la population de Saint Jean ; on m’avait dit, tu verras, les Cévenols, ils sont durs…En fait c’est pas plus dur qu’ailleurs, mais si on arrive en territoire conquis, c’est sur qu’on n’aura pas bon accueil. ». >> Comment évolue l'activité depuis votre installation ? Quels sont vos projets de développement ? Le principal changement a été l’élargissement de la gamme de 50 à plus de 200 références de vins et spiritueux. M. Berthet accorde un soin particulier à mettre en valeur les productions locales, tout en proposant des crus choisis d’autres régions de France. Même si le magasin existe depuis plus de 20 ans, la difficulté principale est de réussir fidéliser de nouveaux clients : « il faut démarcher, cela prend du temps, proposer un accueil chaleureux et un service de qualité ; les revenus ne sont pas réguliers, mais 3 ans après, je n’ai aucun regret ».

Le Mas de  Goutanière

Le Mas de Goutanière

Maraichage - Gîte
15/03/2024

Saint Martial | 04 67 81 54 22
  • Gérants : Pascale MEJEAN
  • Activité : Maraichage - Gîte
  • Date de reprise : 04 - 2003
  • Département d'origine : Paris

>> Qu'est ce qui a motivé votre arrivée en Cévennes ? "J’étais arrivée à un tournant de ma vie personnelle et professionnelle, et je me suis mise en quête d’un nouveau lieu de vie, où je puisse également monter ma propre activité, dans le domaine agro-touristique". Pascale habitait alors sur Ganges, et le secteur des Cévennes ne lui était pas inconnu, son futur mari étant originaire de la vallée de Valleraugue. >> Pouvez vous nous résumer votre parcours professionnel ? Pascale possédait déjà une connaissance de l’agriculture de par sa formation et ses postes occupés en tant que conseillère en élevage en région Rhône Alpes et Limousin. Après 7 ans passés en Afrique et une première expérience de chef d’entreprise d’import-export de produits artisanaux, la décision est prise de mettre en route le projet sur Saint Martial. >> Comment se sont passées la reprise de l’exploitation et votre installation dans le village ? Le Mas de Goutanière était une propriété très convoitée pour du résidentiel ; « il a fallu agir rapidement et solliciter les services de la SAFER afin de stocker la propriété en vue d’une rétrocession ultérieure ». Le bâti était en grande partie à rénover et les terres complètement abandonnées. Le travail de défrichage a été colossal. Il a fallu également créer un chemin d’accès, avec la collaboration de la municipalité et des voisins qui ont accepté ce nouveau tracé. Pour permettre la mise en place de la production d’oignons doux, un bassin d’irrigation a également été construit. « Notre installation dans le village s’est bien passée ; la reconnaissance réelle de notre activité, nous l’avons eue lorsque les gens ont vu les volumes d’oignons que nous avions été capables de sortir à notre première récolte ; nous avons eu aussi la chance d’avoir des parrains : un autre couple d’agriculteurs voisins qui nous ont transmis leur savoir-faire, et avec qui on s’entraide en période de pointe » >> Comment évolue l'activité depuis votre installation ? Quels sont vos projets de développement ? En plus de la production d’oignons doux, Pascale a entrepris de démarrer leur transformation dès 2003. L’activité gîte qui lui tient également à cœur, arrive en complément de revenu. « Les projets ce n’est pas ce qui manque ! Je souhaiterais consolider l’exploitation au niveau du foncier afin d’améliorer la rotation des sols et diversifier la gamme de légumes vendus". L'exploitations'oriente aujoued'hui vers des circuits de vente directe (magasins de producteurs) et la valorisation des produits par la transformation. Depuis 2010, l'atelier permet d'assurer l'activité traiteur et les repas à la ferme.

La Ferme de l’Airette

La Ferme de l’Airette

Exploitation agricole
15/03/2024

Saint André de Valborgne | 04 67 81 03 42
  • Gérants : Dominique RIBIERE
  • Activité : Exploitation agricole
  • Date de reprise : 10 - 1998
  • Département d'origine : Gard

>> Qu'est ce qui a motivé votre arrivée en Cévennes ? "Je ne connaissais pas trop cette partie des Cévennes, hormis quelques lointains souvenirs de vacances passées étant enfant. Je recherchais une propriété pas trop loin de mon lieu de travail d'infirmier, que je souhaitais conserver". Compte tenu des difficultés à trouver une exploitation d'élevage en région de Nîmes, la famille a élargi ses recherches pour trouver la propriété de "l'Airette". >> Pouvez vous nous résumer votre parcours professionnel ? "A 48 ans, il s'agit d'une reconversion totale ; mon épouse à l'appui, nous avons tout appris sur le tas". Au niveau technique, le suivi de la Chambre d'Agriculture et du Syndicat Caprin a permis également de mettre en place l'activité caprin lait pour livrer à la coopérative de Moissac. L'installation s'est faite sans les aides J.A. "j'étais jeune en agriculture, mais pas jeune agriculteur !…". >> Comment s'est passée votre installation dans la commune ? L'acquisition s'est faite par le biais de la SAFER . La propriété (13 ha autour de la maison d'habitation, et 20 ha de bois éloignés) était en très mauvais état. "C'était une friche complète, il a fallu tout réouvrir, tout aménager pour le troupeau". Le principal soutien, Dominique l'a reçu de plusieurs agriculteurs voisins "Au début, on nous attendait au virage…il a fallu faire du chemin pour qu'ils ne soient plus dubitatifs ; maintenant il existe une véritable entraide, chacun sait qu'il peut compter sur l'autre". >> Comment évolue l'activité depuis votre installation ? Quels sont vos projets de développement ? Aujourd’hui, Dominique est toujours pluriactif : il a choisi de conserver son activité d'infirmier jusqu'à la retraite. Depuis 2/ 3 ans, l'exploitation a pris une nouvelle voie, vers la diversification. "Nous avons décidé d'arrêter la production laitière pour mettre en place un système de poly-élevage viande, avec transformation : fabrication de conserves et plats cuisinés à l'atelier de Florac. Le troupeau de chèvres est passé en race Rove, avec laquelle nous espérons aller vers une autonomie alimentaire". Autre priorité : poursuivre le remembrement de la propriété via des achats de parcelles mitoyennes, avec l'aide de la SAFER : "nous reconstituons petit à petit le foncier de l'Airette qui avait été démembré, plusieurs années avant notre arrivée".

Entreprises à reprendre

Ajoutés récement